Travaux de rénovation : jusqu’à combien je peux bénéficier en crédit d’impôt ?

Vous voulez rénover votre maison ou votre appartement pour le rendre plus confortable et moins énergivore, voilà une idée qui anime également de nombreux propriétaires immobiliers. Mais parfois, cela peut coûter cher. Heureusement, il existe le CITE, le crédit d’impôt transition énergétique, qui peut vous aider à déduire une partie des travaux de l’impôt à payer. En 2020, 21le CITE devrait prendre la forme d’une prime.

Le CITE renouvelé en 2019 pour lutter contre les passoires thermiques

Le crédit d’impôt transition énergétique est accordé sans condition de ressources et cumulable avec l’éco-PTZ, un prêt à taux zéro dont vous pouvez bénéficier pour vos travaux de rénovation. Il est réservé aux propriétaires et locataires qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale. Pas question donc de profiter de cet avantage si vous souhaitez rénover votre résidence secondaire ou un investissement locatif. La maison ou l’appartement concerné doit en plus avoir été construit depuis deux ans ou plus.

passoires thermiques citeEn renouvelant ce dispositif, le Gouvernement souhaite encourager les Français à rénover leur logement pour rendre le parc immobilier de l’hexagone moins consommateur d’énergie. En d’autres termes, il veut lutter contre les passoires thermiques.

Le CITE accordé en fonction de la composition du foyer et des travaux engagés

Le CITE est attribué en fonction des dépenses engagées avant le 31 décembre 2019, hors frais de main d’œuvre. Les travaux doivent impérativement être effectués par une entreprise ou un artisan ayant le label RGE, c’est-à-dire Reconnu Garant de l’Environnement. En règle générale, le montant accordé sous la forme d’un crédit d’impôt est de 30 % des travaux. Pour le remplacement d’une cuve à fioul en revanche, ce montant passe à 50 %. Il est au contraire réduit à 15 % pour le remplacement de fenêtres simple vitrage en fenêtre double vitrage, dans la limite de 100 euros par fenêtre. Précisons que le crédit d’impôt pour le changement des fenêtres, portes et volets avait été supprimé en juillet dernier avant d’être finalement rétabli.

Les dépenses sont également plafonnées à 8 000 euros si vous êtes une personne célibataire et à 16 000 euros si vous êtes un couple marié ou pacsé. 400 euros supplémentaires sont accordés par enfant à charge.

Une prime en 2020

Bien que la liste des travaux éligibles soit longue, toutes les dépenses ne peuvent pas permettre de bénéficier du crédit d’impôt. Les travaux doivent,par exemple, concerner l’achat et l’installation de matériaux d’isolation thermique, l’installation d’une chaudière à haute performance énergétique ou de certaines pompes à chaleur et même parfois la réalisation du DPE (diagnostic de performance énergétique) s’il n’est pas réalisé dans le but de vendre votre logement. Depuis 2019, les capteurs solaires, les chauffe-eaux thermodynamiques ainsi que l’isolation des parois opaques sont également concernés.

Profitez-en, le CITE a été prolongé jusqu’à la fin de l’année sous la forme qu’on lui connaît. Mais à partir de 2020, il devrait être transformé en une prime qui pourrait être attribuée avant les travaux afin d’éviter une avance de frais trop importante, ou au contraire à l’achèvement du chantier. Cela reste encore à préciser.